Guide pour l’adaptation du logement

L’adaptation du logement

logement foyer maison appartement retraite villa

Guide pour l’adaptation du logement
C’est en insistant sur la nécessité d’être bien chez soi, que le gouvernement a sorti début décembre, un guide sur l’adaptation du logement pour les personnes âgées et/ou en situation de handicap. « Le logement est une question sociale centrale aujourd’hui. Vivre dans son propre appartement ou maison est un puissant symbole d’autonomie », s’exprime le gouvernement.
Il faut tout d’abord distinguer « logement accessible » et « logement adapté ».
  • Un « logement adapté » est un lieu de vie qui correspond aux capacités et aux besoins de la personne âgée et/ou handicapée. Par exemple, des signaux visuels en cas de surdité.
  • Un « logement accessible » en revanche est une définition plus juridique puisqu’il désigne les espaces construits selon les obligations du code du bâtiment et de l’habitat. Ainsi il n’indique pas qu’il soit ou pas convenable aux besoins de l’occupant.
Le gouvernement se mobilise aujourd’hui pour apporter une aide et plus de sécurité aux personnes nécessiteuses, qu’elles aient un handicap moteur, visuel, auditif, mental ou un déclin des sens. Ce guide fait suite à la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement par laquelle le maintien à domicile était fortement encouragé.
À qui s’adresser ?
Pour les locataires, il vous suffit de voir avec votre bailleur, privé ou public.
Quant aux propriétaires, vous pouvez réaliser votre projet d’aménagement ou vous faire aider par le CCAS (centre communal d’action social), le CLIC (centre local d’information et de coordination), ou une institution départementale en charge du logement ou du handicap.
Pour effectuer son projet d’adaptation,  le propriétaire doit demander un devis. Ceux-ci peuvent être gratuits ou payants, il convient donc de bien se renseigner avant. Il faut ensuite en faire plusieurs auprès de professionnels du bâtiment afin de comparer les offres selon le coût et vos attentes. Même si ce n’est pas obligatoire, il vaut mieux choisir une entreprise labellisée dans l’aménagement des logements. Elle va être en effet plus compétente car spécialisée.
Quel financement ?
Si les travaux d’adaptation  sont coûteux, l’occupant peut en revanche faire une demande de financement avant le début de réalisation. Il a la possibilité de s’adresser aux associations, aux collectivités territoriales, à sa mutuelle et même à son assurance qui peuvent prendre en charge une partie des frais.
Pour voir l’intégralité du guide sur l’adaptation du logement aux personnes handicapées et aux personnes âgées : http://www.developpement-durable.gouv.fr/