Les Urgences et les personnes âgées

Hospitalisation

Hospitalisation hôpital clinique urgences ordonnance médecin hospiceHospitalisation en urgence
Contrairement à ce que le titre pourrait laisser le supposer, une hospitalisation en urgence peut se prévoir ou tout du moins elle doit se préparer.
Les urgences et les personnes âgées
De nombreuses arrivées aux urgences auraient pu être évitées car prévisible. L’univers de l’hôpital n’est pas amical, en particulier pour une personne âgée.   L’hospitalisation est synonyme de risques de perte d’autonomie, d’inquiétude. Les urgences génèrent un sentiment d’anxiété encore plus important.
Pourquoi l’hospitalisation en urgence
La prise en charge de malades aux urgences ne cesse de progresser. En 2011, 18 millions de personnes ont été prise en charge par les urgences en France, soit une croissance de 50% par rapport à 2003.
En ce qui concerne les seniors, à partir de 80 ans, les troubles psychiatriques représentent 45% des causes d’hospitalisations aux urgences. Les problèmes cardio-vasculaires, digestifs, pulmonaires, etc représentent 30% des cas. Les traumatismes tels que les fractures représentent 20% des hospitalisations. Seulement 20% des hospitalisations en urgence se concluent par une hospitalisation de longue durée.
Les bons réflexes pour éviter les urgences
Cela débute par demander l’avis du médecin traitant ou à défaut d’un médecin généraliste. Celui-ci décidera si l’hospitalisation d’urgence s’impose. Seul 10% des hospitalisations d’urgences sont entre minuit et 8 heures du matin. Dans la majorité des cas, il vous est possible de contacter un médecin.
En second, l’aidant doit être attentif aux détails. Pour un senior, l’équilibre de vie dépend de son alimentation, de sa médication,  de son hygiène de vie, de son moral. Un déséquilibre de l’un de ces éléments peut générer certains troubles, qui peuvent s’avérer parfois violent et entrainer une hospitalisation d’urgence. Celle-ci peut-être éviter par des précautions. Vérifier régulièrement avec le bénéficiaire chacun des 4 points évoqués.
Prendre la décision des urgences
Le départ aux urgences n’est pas un choix anodin. Le senior craint de laisser son domicile vide, de ne pas être en mesure d’y revenir, de ne pas pouvoir prendre sa médication habituelle, sans développer l’aspect des freins psychologiques liés à l’environnement de l’hôpital. Ce dernier est souvent synonyme de maladie, de douleur et de perte d’autonomie.
Le point essentiel est lié à l’adhésion de la personne âgée. Pour cela, il faut expliquer et communiquer avec des termes positifs. Son état nécessite des soins ou des équipements techniques disponibles uniquement à l’hôpital. L’objectif est un traitement curatif permettant le retour au domicile, ce n’est pas un préalable à une hospitalisation de longue durée.
Pour prendre la bonne décision, solliciter le médecin.
Etre prêt à affronter les urgences
Est ce que les urgences sont une fatalité pour un senior ? Les statistiques tendent à le prouver. Une étude de 2013 dans un département Français a permis de dégager les tendances suivantes :
Age
Recours aux urgences
75 à 79 ans
27%
80 à 84 ans
41%
85 à 89 ans
60%
90 à 94 ans
113%
Le recours aux urgences augmente avec l’âge. Le croisement d’autres informations permettent de penser que bien que les urgences génèrent un stress, elles apportent également un certain réconfort.
Les personnes âgées « fréquentent » peu les urgences le samedi et en sont quasiment absentes le dimanche. Par contre le Lundi et le vendredi sont les jours de pic de fréquentation. Les personnes âgées consultent les urgences majoritairement en matinée. La saisonnalité est marquée par une activité forte les mois d’hivers et relativement faible les mois d’été. Ces informations ne doivent pas être interprétée radicalement et laisser penser que les raisons des hospitalisations aux urgences des personnes âgées sont psychosomatiques. Bien au contraire, car parmi les principales raisons d’une hospitalisation des personnes âgées arrivent en 1erposition la fracture d’un membre, la troisième cause sont les plaies et la quatrième la pneumonie. Par ailleurs, le taux d’hospitalisation des seniors après un passage aux urgences est 2 fois plus important que la moyenne de la population.
Comme vu précédemment, la probabilité d’un passage aux urgences augmente avec le temps. Inutile de rajouter le stress lié aux documents administratifs et aux aspects financiers.
Préparer dans une pochette :
  • Carte Vitale
  • Photocopie des dernières analyses
  • Photocopie de la dernière ordonnance
  • Photocopie d’une facture loyer/électricité/eau/téléphone
  • Copie de la mutuelle/société d’assistance
  • Information pratique concernant
    • le patient : nom, nom de jeune fille, date et lieu de naissance, adresse, allergie connu, copie de la carte de groupe sanguin
    • 2 aidants familiaux/légaux/référents : Nom, prénom, liens avec le bénéficiaire, Téléphone mobile et fixe, email
Liens :
http://www.samu-de-france.fr/documents/actus/155/654/sudf_effectifs_medicaux-et-nonmedicaux.pdf
http://www.hopital.fr/Droits-demarches/Vos-demarches/Les-urgences/Ce-que-vous-devez-savoir-sur-les-services-d-urgence
Bibliographie
URG Séniors le mémento de l’urgence gériatrique : Auteur : J M Pécontal